Hockey féminin, St maur et le Cd94 y étaient!

Journée de Réflexion OK Féminin Une   Lors cette journée exceptionnelle, les participants ont eu l’occasion de rencontrer Marie-Françoise Potereau, présidente de l’Association Femix’Sports et conseillère inter-fédérale chargée de la féminisation des fédérations sportives, qui a présenté son parcours semé d’embûches et sa persévérance dans le combat qu’elle mène pour la parité Hommes-Femmes dans le monde du Sport Français. Jonathan Bernon, conseiller technique national en charge du développement à la FFH, a ensuite exposé en quelques chiffres marquants ce que représente le Hockey Féminin en France, à trois échelons : National, Régional et Départemental. En fin de matinée, les participants ont été répartis sur 4 tables rondes :

  • La Communication, animée par Geoffrey Devanlay (chargé de développement de la FFH) et Paul Degeneve (Journaliste, réalisateur et membre de la Commission Féminine de la FFH)
  • Les Pratiques Sportives, animée par Eric Pourchasse (Président du Comité Départemental de Hockey de Gironde et membre de la Commission Féminine de la FFH) et Frédérique Pillons (Membre du Comité Directeur du Saint-Germain HC et membre de la Commission Féminine de la FFH)
  • Les Ressources Humaines et Financières, animée par Jonathan Bernon et Aurélie Martin (Responsables des Fondations et des Programmes Sports-Santé et Insertion à la Fondation de France)
  • Promouvoir le rôle des femmes, animée par Marie-Françoise Potereau

  Durant trois heures, chaque participant a pu donner son avis, réfléchir et trouver des idées d’actions à mettre en place pour améliorer le Hockey Féminin dans le thème sur lequel il aura été affecté. Le temps de recueillir l’ensemble des réflexions émanant de chaque table ronde, nos participants ont assisté à une conférence d’Aurélie Martin, présentant une source de financements : l’appel à projet. La Fondation de France redistribue des fonds pour des associations sportives qui répondraient à l’une ou l’autre des thématiques ci-dessous :

  • « Sport et santé en milieu rural » : rendre accessible le sport à des personnes atteintes de pathologies en milieu rural
  • « Allez les filles ! » : permettre à de jeunes filles issus de quartiers populaires d’accéder à une activité sportive, facteur d’intégration sociale

Pour plus d’informations sur l’appel à projets de la Fondation de France, cliquez ici. mu legend zen   Journée de Réflexion OK Féminin 2   Albane Garot-Loussif et Shirley Lauret, joueuses de l’Equipe de France Féminine, étaient présentes dans la matinée pour soutenir l’initiative de la Commission Féminine de la FFH. Elles sont passées dans chaque table ronde pour exprimer le fruit de leur réflexion sur chacun des thèmes abordés.   Une belle journée qui s’est terminée par l’exposé des actions jugées prioritaires à mener par chaque table ronde dans leurs thématiques respectives. Désormais, nous en sommes convaincus, les bonnes idées ne suffisent pas. C’est la bonne énergie au bon moment qui génère l’action. mu legend power leveling Et la Commission Féminine de la FFH possède désormais une bonne base de travail pour faire évoluer le Hockey Féminin.

Cà bouge pour les Piou-Pious!

Chers membres, chers amis,

Comme vous le savez, notre club s’enorgueillit d’accueillir depuis de nombreuses années de très jeunes hockeyeurs en son sein.
Cette catégorie des 3-5 ans disposait depuis le début du mois de septembre d’un créneau réservé le samedi matin sur le stade Marin entre 9h et 10h (créneau qui passera de 11h45 à 12h30 au gymnase d’Arsonval en période hivernale).

De très nombreux parents nous ont demandé l’ouverture d’un créneau le mercredi après-midi afin que leurs enfants puissent profiter de l’activité en semaine également.

Nous sommes aujourd’hui très heureux de vous annoncer que nous avons pu mobiliser des intervenants pour activer, à partir du 4 octobre prochain, les cours Piou-Pious le mercredi de 13h à 14h, en plus des cours du samedi matin.
Ce créneau du mercredi se situera toute la saison au stade Marin.

Notre objectif est de vous offrir davantage de souplesse dans votre organisation et de permettre à un nombre toujours plus important d’enfants de venir s’essayer à notre sport.

Nous espérons que vous serez nombreux à profiter de cette nouvelle facilité horaire.

Sportivement,

Le Bureau.

La 1 progresse dans le jeu, mais pas au classement!

Pour la seconde journée du championnat de Nationale 2 Gazon, notre équipe 1 se rendait aux haras Lupin à Vaucresson pour affronter la réserve du Stade Français.

La fraîcheur de la forêt de Vaucresson ne nous surprenait pas en ce dimanche matin et tous les joueurs se retrouvaient à l’heure dite pour commencer leur échauffement sur le champ de labours situé à côté du stade en raison de l’occupation du terrain principal par un match amical. Après deux tours de terrain, nous dénombrions déjà trois entorses, une foulure et une luxation.
Quelle différence entre l’entorse et la foulure? Scientifiquement, il n’y en a pas. A titre personnel, lorsque la douleur ligamentaire s’estompait au bout de cinq minutes, on me parlait de foulure. Lorsqu’elle durait de 10 minutes à 5 jours, on me parlait d’entorse. Lorsque les chirurgiens commençaient à aiguiser leurs bistouris, j’allais soudainement beaucoup mieux.

Notre coach choisissait de raisonnablement interrompre le carnage et nous profitions de la libération du terrain principal pour prendre les crosses et finir l’échauffement sur un terrain mouillé en excellent état. Nous y retrouvions nos adversaires du jour et constatations que le Francilien occidental était en ce jour jeune et très athlétique.

Le premier quart temps nous laisse espérer un bon résultat. Après une première occasion des rouges lors de la première minute de jeu (attention à ne pas faire çà à chaque match!!!), les débats s’égalisaient et les occasions permettaient de mettre les deux gardiens à valeur. Une fois encore, le Stade pouvait compter sur un fond de jeu mieux rôdé et une technique plus sûre issue de très longues années de pratique à ce niveau.
Par une subtile trouvaille tactique, Dan, qui jouait la semaine passée attaquant de pointe, se retrouvait arrière latéral droit. Et tout laisse à penser qu’il n’a pas été extrêmement attentif au breifing d’avant match car dès le début du match nous entendions des « Dan, marquage! », « Dan, ton joueur! », « Dan, reviens! », « Dan, reste là! ». Il me semble même avoir entendu, de la part de notre gardien affolé un « Mais où est Dan? » au cours de la première mi-temps.

Le second quart temps commençait pour nous de la pire des façons. Un attaquant adverse rentrait dans la zone par le centre droit, se mettait sur son revers et envoyait un shoot dans la lucarne opposée. Objectivement imparable.
Permettez-moi de commenter un instant ce but. En note artistique, il méritait un douze sur dix. En note technique, sans aucun doute un dix sur dix. Mais pardonnez-moi de dire que c’est gâcher son talent que de rentrer un tel tir en championnat de Nationale 2! A notre niveau, ce sont les pushs entortillés, les raclettes coupées, les shoots tire-bouchonnés qui fonctionnent… Ce tir était presque trop pur, trop beau pour ce match. Alors de grâce, chers adversaires, gardez vos coups de génie pour des occasions plus prestigieuses.
Ce but nous galvanisait et nous obtenions immédiatement un petit corner. Celui-ci fut joué en douze temps… D’accord, c’était la pagaille dans la surface. Toujours est-il que la balle revint opportunément sur David qui, seul à trois mètres face au gardien, dans cette même position qu’il nous avait fait travailler à l’entraînement (chapeau l’inspiration), mettait à profit ses propres conseils et égalisait d’un push en hauteur.
Notre premier but de la saison!
Hélas, presqu’immédiatement après, sur une balle anodine et parce qu’il n’en pouvait plus de voir Dan monter plus haut que ses 22 mètres, Cyril décida d’aller le clouer à la moquette. Il se jetait sur ses chaussures, les agrafait et restait allongé sur place pour être bien sûr de la solidité de son bricolage. Evidemment, un rouge en profitait pour pousser la balle dans le but vide.
1-2 à la mi-temps et une immense frustration tant nous avions l’impression d’avoir fait jeu égal au cours de la première partie du match.

Nous repartions à l’assaut en début de troisième quart temps mais subissions le contrecoup de notre débauche d’énergie. Nos lignes s’étiraient dangereusement et les incursions dans notre zone se multipliaient. Sur l’une d’elles, l’avant gauche du Stade allait faire une démonstration de tir taupe top. Le tir taupe top? Mais enfin! Le tir taupe top! C’est quant votre gardien vous dit qu’il bouchait parfaitement l’angle et que la balle rentre quand même. Elle n’a pu passer que par une galerie de taupe pour ressortir dans le but, ce qui est un exploit remarquable. Un tir taupe top, quoi!
En l’espèce, Cyril bloquait son premier poteau en une génuflexion que nous pourrions caractériser de primo-communiante et, malgré cet appel à la foi, encaissait un but improbable. Un tir taupe top.
1-3 à l’aube du dernier quart temps.

Ce dernier voyait un changement tactique notable. Dan avait fini par convaincre tout le monde que ce poste d’arrière droit n’était pas pour lui et se faisait replacer au milieu pendant que JB prenait sa place. Certaines mauvaises langues présidentielles diront pas la suite que ce repositionnement était lié à l’agonie physique de JB qui arrivait à son point de non-retour. Je m’inscris bien évidemment en faux contre cette affirmation, même si je ne peux pas totalement la nier.
Les attaques du Stade se concentraient alors sur ce côté droit de notre défense et après plusieurs tentatives ils finissaient par obtenir un petit corner consécutif à une mâchoire de JB qui n’avait rien trouvé d’autre à opposer au push millimétré qui allait trouver un partenaire démarqué dans la zone.
NDLR: nous en profitons pour rappeler à tous les parents et joueurs que la possession et le port d’un protège-dents sera obligatoire à l’entraînement comme en match dès ce samedi.
Le petit corner ne donnera rien.
Sur l’ultime action du match, une percussion côté droit qui permettait un centre parfait sur Benj, l’arbitre sifflait la fin de la partie. En sage magnanime, Benj préférait ne pas cadrer sa reprise pour éviter des discussions sans fin sur la seconde exacte du coup de sifflet qui aurait pu valider ou invalider le but. Notons d’ailleurs qu’il avait été magnanime tout le match, n’hésitant pas à envoyer dans le décor l’ensemble de ses shoots.

Le prochain match nous verra accueillir Saint-Germain 2 au stade Marin dimanche 24/9 à 15 heures. Venez nombreux!

Premiers pas titubants de la Une en N2

Chers amis, soyez les bienvenus pour cette nouvelle saison de hockey!

Nos équipes ont inauguré leurs championnats avec une fort attrayante rencontre qui a opposé ce dimanche 10 septembre, au stade Marin, nos seniors 1 au HC Barentin.

Rappelons en guise de préambule que notre équipe fanion a obtenu la saison dernière une très belle montée en Nationale 2 et attaquait donc son championnat avec peu de certitudes et beaucoup d’envie. Beaucoup d’envie et aussi quelque appréhension puisque nos adversaires du jour avaient fini vice-champions de Nationale 2 la saison passée. Du lourd? Non… De l’athlétique, du fort techniquement, du bien rôdé collectivement mais du lourd. non! Car le lourd, et c’est une constante depuis de nombreuses saisons, c’est pour nous! Le jour où la fédération internationale acceptera l’introduction des mêlées fermées dans les matchs de hockey, nous serons prêts! D’ailleurs, nous le sommes déjà.

Changement de championnat, changement de niveau et, l’honnêteté me pousse à vous le dire, changement de ton dans les résumés car tout est plus clair, tout est plus limpide, le jeu est plus agréable. Les spectateurs se sont régalés face au spectacle proposé. Malheureusement, la diminution drastique des erreurs et maladresses en tout genre pourrait nous priver que quelques moments de presse écrite d’anthologie, en toute modestie.

Néanmoins, ne reculant devant aucun sacrifice, il se trouvera toujours dans notre équipe quelque vaillant volontaire pour fournir un peu de matière première aux récits hebdomadaires du club. Cette semaine, c’est Cyril qui s’y est collé. Retrouvant pour l’occasion ses premières amours au poste de gardien, il allait donner de lui-même dès l’échauffement de l’équipe. Une protection de main mal ajustée ou un peu trop fine, un geste très légèrement approximatif, et le voilà frappé au poignet par une balle puissante. Il enlève ses protections, constate les dégâts. Heureusement, il ne s’agit que d’une légère fracture radius-cubitus! Il la remet en place (en étouffant un « ouille »), met de l’élastoplast et retourne dans ses buts.

Hélas, durant l’intervalle, les Barentinois avaient marqué un premier but et affichaient clairement une maîtrise collective supérieure à la notre. Nous allions alors assister, au cours de la première mi-temps, à un jeu parfaitement posé de part et d’autre. Nous parvenions, d’abord par séquence puis de façon plus régulière, à pousser nos adversaires à la faute. Lorsqu’ils le pouvaient, ils répondaient par des sorties de balle très propres. La débauche d’énergie était importante de notre côté pour tenter de revenir au score et, point très positif pour la suite, impliquait tous les joueurs. Nous nous procurions quelques opportunités en débordement mais qui ne parvenaient pas à trouver des centres efficaces. Nous pressions et avions des petits corners sur lesquels nous pêchions dans la finition…

Et dans ce genre de match, avec une équipe forte qui bénéficie très tôt de l’avantage et peut se reposer sur des bases arrières solides, une équipe qui pousse et dépense beaucoup d’énergie, il y a une règle à laquelle il n’est jamais dérogé… C’est qu’à la fin, c’est l’Allemagne qui gagne. Hein? Oui, pardon. C’est qu’il y a des contres, et que sur les contres il faut prendre des décisions difficiles, notamment pour le gardien. Sur le premier, Cyril sort dans les pieds de l’attaquant adverse et emporte tout: son duel, la balle, la crosse, les pieds de l’attaquant (qu’il lui rendra obligeamment juste après). Sur le second, il choisit de plonger pour couvrir sa ligne. L’attaquant adverse, qui ne deviendra buteur qu’à la fin de cette phrase, puisque je retarde à loisir et que c’est précisément le bon moment pour vous parler de l’analyse pointue des « Lettres persanes » de Montesquieu qu’il me fut donné de mener en première… Bon d’accord, mais si je reviens au hockey, il va marquer… Très bien, mais vous l’aurez voulu. Cyril donc, plonge en bas et l’attaquant, lui, lève son push. Il est cadré. Il avance assez mollement jusqu’au plan vertical délimité par la ligne de but, les poteaux et la barre transversale. La balle, qui ne rencontre aucune opposition ni aucune forme de résistance, l’avais-je précisé? c’est important pour la suite du récit car cela explique largement le résultat funeste de ce push, se lance dans un mouvement rotatif selon un axe tel qu’il coupe le plan précédemment défini. Elle commence à franchir le plan. Elle en en train de franchir le plan. Elle a franchit le plan. Bon j’arrête là la description. 0-2. Vous l’avez bien cherché.

Nous attaquions la seconde période avec la rage au ventre et essayons à nouveau de faire déjouer nos adversaires. L’intensité que nous mettions alors allait se payer d’un autre contre parfaitement mené qui permettait à nos adversaires d’atteindre le dernier quart-temps avec une avance confortable de trois buts.

La dernière période était moins brillante de notre côté en raison du paiement des efforts déployés durant tout le match pour essayer de recoller au score. Nous ne devions qu’à Cyril et à la maladresse de nos adversaires de pas voir le score prendre une ampleur qui n’aurait pas été méritée, de mon point de vue particulièrement objectif.

L’équipe, pour ce premier match, a joué véritablement en équipe. Solidaire, intégrant au mieux ses jeunes recrues (Kenny), ses glorieux anciens revenus au bercail (François) ou ses toujours jeunes internationaux ghanéens (Manu… oui, une longue histoire…).
Il reste à mettre des buts et gagner des matchs!

A vos crosses les jeunes !!

Jeunes Hockeyeurs, Hockeyeuses.

J’ai le plaisir de vous annoncé que les entrainements jeunes reprendrons le Samedi 9 septembre 2017.

Je rappelle – Baby Hockey : 9h-10h Stade Auguste Marin

-u8/u10 :10h-11h30

-u12/u14 : 10h-12h

Pour les personnes n’ayant pas finalisé leur inscription, merci de ramener vos papiers ce samedi. ( inscription, certificat médical pour les nouveaux inscrit, photo et le paiement )

Le HSCSM vous souhaite une bonne journée et à Samedi !

Le nouveau conseil d’administration est arrivé!

Chers amis, chers adhérents,

C’est l’été, la période des plages bondées, de la montagne harcelée et de Paris libérée. C’est aussi la période de l’assemblée générale du club, assemblée qui a cette année apporté quelques changements à l’organigramme.

Avant de vous dévoiler les noms des heureux élus aux diverses fonctions assurant la bonne marche de notre association, je me risque à quelques rappels estivaux d’usage:
– amusez-vous,
– reposez-vous un peu,
– pensez à préparer physiquement la prochaine saison qui commencera pour notre équipe 1 dès le 10 septembre par un match contre les vice-champions de N2 de la saison précédente. Autant dire un gros morceau!
– renouvellez rapidement vos inscriptions, le club en a besoin avant le 31 juillet pour justifier son inscription en championnat de N2 gazon!!!!!

Place à présent aux résultats des élections.

Sont élus membres du conseil d’administration du club:
– Grégoire Blanchet,
– Emmanuel Gilbert,
– Eric Goedertier,
– Benjamin Hardy,
– Jill Lagrange,
– Louis-Emmanuel Lagrange,
– Alexis Mlynarz,
– Elvire Rouillon,
– Michaela Roux.

Sont élus membres du conseil d’administration et membres du bureau du club:
– Nicolas Stab – Président
– Jean-Yves Sansac – Trésorier
– Gaëlle Excellent – Vice-Présidente
– Carole Stab – Secrétaire
– Jean-Baptiste Morel – Plume

Tous nos remerciements vont à tous ceux qui, soit pour la première fois, soit pour la xième fois, s’engagent pour le club!

Nouveauté chez le Certificat médical dès le 1/07

Le certificat médical de non contre-indication sportive sera valable pendant trois ans dorénavant! Pour les licenciés sportifs, ce document sera renouvelable tous les 3 ans.

Jusqu’à  maintenant, pour obtenir une licence de hockey, il fallait effectuer chaque année une visite chez le médecin pour y obtenir un certificat de non-contre indication sportive. Maintenant, ce document ne sera exigé qu’une fois tous les 3 ans. Les deux années qui suivront l’obtention du certificat, le licencié devra remplir un questionnaire lui permettant de détecter, d’éventuels facteurs de risques. S’il existe un doute, il se rendra à nouveau chez son médecin.

Cerfa ici: CLIQUEZ

CLIQUEZ EGALEMENT SUR LA PHOTO POUR AGRANDIR L’IMAGE

Eté sportif 2017 à Vitry!

#hscsm #vitry Les services municipaux de la Jeunesse et des Sports renouvellent leur action sportive et culturelle estivale : l’Été sportif. Du 3 juillet au 11 août, à partir de 18h et pour tous publics de 15 ans et plus. Et cette année, des nouveautés avec : de la pétanque, de la fitdanse, du hockey sur gazon, du yoga et de l’escrime. L’été s’annonce vraiment sportif à Vitry!

 

 

=> mardi et jeudi de 19h00 à 21h00 pour le HoCKEY  Vitry-sur-Seine

Challenge des familles 2017

Le Comité Départemental Olympique et Sportif du Val-de-Marne et le Comité Départemental d’Athlétisme, en partenariat avec le Conseil Général du Val-de-Marne et la Direction Départemental de la Cohésion Sociale, organisait pour la quinzième édition consécutive le « Challenge Olympique des Familles », dans le cades des Jeux du Val-de-Marne

Il s’agit d’une journée festive autour d’épreuves d’athlétisme qui sont l’essence même de l’Olympisme et de ses valeurs. De ce fait, c’est un moment à partager en famille, sans compter les autres animations qui sont proposées, toutes gratuites.
A ceci s’ajoute un Challenge des villes qui inscriront des équipes susceptibles de les représenter.

Le hockey était présent 🙂

Le HSCSM soutient #paris2024

Nos joueurs étaient présents lors des journées olympiques à l’occasion de la candidature de PARIS pour les JO 2024! Une belle journée avec la Fédération et la ligue afin de promouvoir le Hockey!